Logo Matha
  • Formation
  • Projets Lançés
  • Infos
Financement

Financer sa création d’entreprise : quels financements ?

Tu souhaites créer ta propre entreprise, et tu cherches à te renseigner pour dégoter des financements ? Tu es au bon endroit !

Alexandre Montenon

Content Manager / Spécialiste en Stratégie Editoriale

dim. 17

octobre 2021

5mn

de lecture

Tu as décidé de sauter le pas.

Tes gants en laine tricotés main font fureur auprès de tes amis et de ta famille. Et ils vont faire un tabac auprès d’un public plus large, aucun doute là-dessus !

Si tu as commencé à te renseigner sur les étapes pour créer ta propre entreprise, félicitations pour ton avancée ! Il te reste encore du chemin à parcourir, mais tu es sur la bonne voie.

Aujourd’hui, tu te poses la question à un million :

Comment vais-je financer la création de mon entreprise ?

Tu as découvert depuis bien longtemps que l’argent ne poussait pas sur les arbres. Il ne tombe pas non plus du ciel. Ton financement d’entreprise, c’est pareil : il faut soit le gagner, soit le demander.

Mais par où commencer pour financer ton projet d’entreprise ? C’est ce qu’on va découvrir ensemble.

Il y a deux grandes catégories de financement, et tout dépend de ton projet et de tes attentes. C’est parti !

Les financements dilutifs

La première grande famille de financement concerne les financements dilutifs. Un financement dilutif, c’est un financement qui a un impact sur la structure de l’entreprise.

Autrement dit : des personnes t’aident à financer ton projet, et en contrepartie ils ont des parts dans ta société de gants en laine. À chaque situation son financement !

1 - Le capital de proximité

Affectueusement surnommé “love money”, le capital de proximité suit un principe simple : tu demandes un financement à tes proches, et ils te le donnent.

Sauf que, contrairement à l’argent de poche, le capital de proximité est réglementé et permet d’avoir des avantages fiscaux.

Après avoir réalisé ton étude de marché et ton business plan, tu pitch ton idée d’entreprise de gant en laine à un proche qui se trouve dans une situation financière plus avantageuse. La love money qu’il te donnera te permettra ensuite de créer ton entreprise, et de lancer ta production artisanale de gants en laine. Et voilà !

Mais comme tous les financements de particuliers, le capital de proximité doit répondre à certaines conditions :

  1. Le donateur (tes parents, ton grand-père, ta marraine, même ton chien) doit avoir moins de 80 ans
  2. Tu dois avoir un lien de parenté avec le donateur (donc probablement pas ton chien en fait) : enfant, petit-enfant ou arrière-petit-enfant
  3. Tu dois être majeur et émancipé

Ensuite, il faut boucler la signature du financement de proximité par un acte notarié, une donation légale ou un acte sous seing privé. Et la donation t’appartient !

2 - Les prêts d’honneur

De manière plus “bancaire”, tu peux faire une demande pour un prêt d’honneur. Il s’agit d’un prêt bancaire sans garantie, sans caution personnelle et en général à taux zéro. Entièrement bénéfique pour ta situation financière !

Le prêt d’honneur s’inscrit dans tes fonds propres, et peut atteindre jusqu’à 90 000€ si ton projet est suffisamment innovant (ça, c’est la banque qui en décide).

Factuellement, il faut que ton projet concerne une reprise ou une création d’entreprise. Là-dessus, tu ne devrais pas avoir de problème.

Ce prêt est surtout utile si tu ne disposes pas d’apport suffisant pour créer ton entreprise. Mais là encore, une telle demande implique de suivre les étapes professionnelles de la création d’entreprise, pour rassurer les banques sur la fiabilité de ton projet.

C’est l’heure de plancher sur ton business plan et ton étude de marché !

3 - Le financement participatif

De plus en plus répandu ces dernières années, le financement participatif implique de faire participer la communauté pour le lancement de ton entreprise.

Aussi appelé crowdfunding, ce financement a deux avantages non négligeables :

  1. Financer ton projet (après tout, on est là pour ça)
  2. T’assurer que tes clients potentiels sont intéressés

En effet, il existe des plateformes de financement participatif qui te permettent de pitcher ton projet, et de voir si les internautes acceptent de faire une donation pour te soutenir.

Ils peuvent par exemple pré-commander une paire de gants en laine spéciale édition 2021, et une fois que tu as atteint ton objectif financier, tu te lances dans le tricot et honore les commandes qui ont été passées.

Cela te permet de travailler en flux tendu, et donc de ne pas avoir de stock trop important sur les bras. D’une pierre deux coups pour la réussite de ton projet !

4 - Les business angels

Enfin, tu peux aussi faire appel aux business angels. Pour les puristes français, on dit “investisseurs providentiels”.

Ce financement dilutif implique souvent d’avoir un projet d’entreprise avec un fort potentiel de croissance.

Les business angels sont des personnes qui ont envie d’investir leur argent dans une entreprise innovante. Mais au lieu d’écumer les nouvelles start-up à la recherche de la perle rare, ce sont les start-ups qui viennent directement à eux.

En plus de posséder un capital financier important, les business angels ont souvent un carnet d’adresses bien dodu, ainsi que des conseils avisés pour réussir dans le monde de l’entreprenariat. Tout ce qu’il faut pour te lancer au début !

Mais tu t’en doutes bien, ils ne te donnent pas leur argent juste pour être sympathiques. En contrepartie de leur investissement, ils vont détenir des parts dans ton entreprise. En général, ils ne possèdent pas plus de 20%.

Cependant, pour assurer leur plus-value ils participent souvent activement à la vie de l’entreprise et à la prise de décision.

Les financements non dilutifs

Si tu ne trouves pas ton bonheur dans les financements dilutifs, tu peux aussi te pencher vers les financements non dilutifs. Au contraire de leurs cousins, les financements non dilutifs prennent la forme d’emprunts ou d’obligations, et ils ne modifient pas la structure de l’entreprise. Ce sont souvent des aides de la part de l’État.

1 - Les aides nationales

Il existe des aides qui se font à échelle nationale en France. Elles concernent toutes les entreprises créées ou en cours de création sur le territoire français.

Les aides nationales sont aussi nombreuses qu’elles sont variées. Elles s’appliquent dans différents secteurs, selon différentes conditions et pour différentes personnes. Et bien sûr, elles sont de montants différents.

Souvent, l’attribution des aides nationales implique une certaine innovation de la part de l’entreprise. Dans tous les cas, il va falloir que tu travailles ton pitch pour prouver la viabilité de ton projet sur le long terme !

2 - Les aides régionales

En complément ou en parallèle des aides nationales, tu peux aussi demander des aides régionales. L’aide régionale applicable à ton entreprise dépend de la région dans laquelle tu comptes la créer (logique).

Là encore, il y a tout un panel d’aides particulières, en fonction des domaines d’activité, de l’innovation et de la perspective d’évolutions.

Les aides régionales peuvent se faire sous la forme d’une subvention versée, ou d’une avance remboursable, qui est tout simplement un prêt non bancaire.

Comment financer ton projet de création d’entreprise ?

Et voilà, maintenant tu en sais plus sur les financements dilutifs et non dilutifs ! Ce qui importe au moment de fixer la méthode de financement de ton entreprise en création, c’est de choisir le système qui convient réellement à ton projet.

Que ce soit pour le secteur d’activité, l’innovation ou le montant dont tu as besoin, tu peux te renseigner plus en détail dans les formations Matha pour savoir comment demander un financement, et surtout comment l’obtenir.

Mets toutes les chances de ton côté pour la réussite de ton entreprise en devenir !

financementaideentrepriseentrepreneuriatsubvention

Articles similaires

Ces articles peuvent aussi t'intéresser !

5 astuces faciles à mettre en place pour fidéliser tes clients sur Internet

Tu veux faire revenir tes clients sur ton site Internet ? Tu as de la chance, on te dévoile 5 astuces faciles à mettre en place pour fidéliser ses clients !

20 août 2020

Alexandre Montenon

Comment choisir son statut juridique d’entreprise ?

Tu veux lancer officiellement la création de ton entreprise ? Choisis soigneusement ton statut juridique : on t’aide à y voir plus clair !

01 juil. 2021

Alexandre Montenon

Augmenter son budget CPF grâce à son employeur

Tu es salarié.e et tu veux utiliser ton CPF ? On t'explique ici comment ton employeur peut t'aider à financer ton projet de formation !

30 déc. 2020

Juliette GAYRAUD

Boussole MathaMatha 2021
  • Nous contacter
  • Un bug ?